Une plume au service de votre communication
  • Accueil
  • > Actualite
  • > Critique de « La Révélation de Chartres » de Christophe Ferré

Critique de « La Révélation de Chartres » de Christophe Ferré

« Il n’y a de Dieu qu’Allah l’Unique » : la profession de foi islamique est gravée trois fois dans le grand vitrail occidental de la cathédrale représentant la vie du Christ. Pour quelle étrange raison ?

Révélation de Chartres

C’est à cette question, mais également à bien d’autres, que se propose de répondre Christophe Ferré dans son dernier livre, un thriller mystique intitulé « La Révélation de Chartres« . Force est de constater que ce thriller contient bon nombre de révélations mais que son auteur sera également une révélation pour certains lecteurs de thriller.

Christophe Ferré a déjà une longue carrière derrière lui. Une carrière qui lui a souvent valu d’être récompensé, comme pour « La Chambre d’Amour » (Arléa), Grand Prix international de la fiction radiophonique en 1999, ou pour « La Photographe » (éditions du Moteur), Grand Prix de la nouvelle de l’Académie française en 2010.

Au delà du thriller (bien écrit, plaisant et très documenté sur sa partie historique), Christophe Ferré livre également une réflexion philosophique sur l’époque et ses périls. 
A mon sens cela fait écho à d’autres livres de l’auteur (« L’année du sang », « GIGN, 40 ans d’actions extraordinaires » co-écrit avec Roland Môntins).
On note également certains thèmes communs : peur du totalitarisme, allusions à la figure et à l’assassinat de JFK, certains complots en toile de fond. Le pessimisme par réalisme de Christophe Ferré est doublé d’un optimisme philosophique, voire presque religieux, auquel on sent que l’auteur veut croire et qu’il souhaite mettre en avant à travers ses écrits en dépit d’une sombre réalité. 
 
En bref, Christophe Ferré signe ici un très bon thriller, un livre divertissant mais a plusieurs niveaux de lecture. On attend la suite avec impatience !
1 octobre, 2015 à 17:05


Laisser un commentaire